Météo Languedoc
Prévisions et suivi en temps réel

Risque d'orages en fin d'après-midi puis en fin de semaine !

Le contexte atmosphérique est actuellement caractérisé par le positionnement d'une petite goutte froide peu dynamique sur le proche Atlantique, alors que les hauts-géopotentiels dominent sur nos contrées. Malgré les hauts-géopotentiels, nous avons une pression atmosphérique voisine de 1014 hPa (qui n'est donc pas très anticyclonique). Les prochaines heures vont être à surveiller avec attention, en raison d'un risque d'orages violents sur l'Est de la Lozère, les Cévennes, les plaines du Gard et de l'Est de l'Hérault. Risque présent cet après-midi.

Il s'en suivra une accalmie de 2 ou 3 jours puis le temps devrait devenir pluvio-orageux pour la fin de semaine. On croise les doigts, car la sécheresse est toujours très marquée. Concentrons-nous d'abord sur la situation de ce mardi. En cette fin de matinée, les éclaircies s'élargissent. Dans les prochaines heures, les cumulus vont bourgeonner d'abord sur la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes. Des averses orageuses et orages sont possibles dès 14h environ sur ces zones, comme en atteste le modèle Arôme : 

En deuxième partie d'après-midi et jusqu'en début/milieu de soirée, ces orages vont se diriger vers les plaines intérieures du Gard et de l'Est de l'Hérault. Les zones exposées s'étirent de la vallée de la Cèze au piémont cévenol, du Vidourle à l'Uzège en passant par la Gardonnenque, probablement jusqu'en Vaunage et en plaine Nîmoise. Sur l'Est de l'Hérault, les zones les plus exposées se situent entre le val de Londres, le Pic Saint-Loup, peut-être jusqu'au bassin Montpellierain.

Ces orages se développent au sein d'une masse d'air très instable. Attention : si toutes les communes ne seront pas touchées de la même façon, nous redoutons des phénomènes violents avec beaucoup de pluie en peu de temps, de la grêle et des rafales de vent pouvant atteindre jusqu'à 100 km/h. L'accalmie est attendue en milieu de soirée, avec évacuation des dernières averses vers le Rhône. 

Le temps devrait être calme entre mercredi et jeudi. Une accalmie avant une agitation probablement plus marquée entre vendredi et samedi à venir. En effet, une goutte froide va s'installer entre l'Irlande et le proche Atlantique, en étant peu mobile. Elle va piloter un flux de sud-ouest en altitude, et plutôt de secteur sud-est en basses-couches. Ces conditions sont propices à la mise en place d'un épisode méditerranéen/cévenol assez marqué (intensité à déterminer ultérieurement).

Les zones les plus exposées semblent se situer entre l'Hérault, le Gard, la Lozère et l'Ardèche. Des cumuls > 100 mm sont probables par endroits. A noter : l'instabilité atmosphérique s'annonce assez importante, ce qui laisse craindre des phénomènes orageux assez forts. A confirmer. 

Google+

Nos derniers Articles

Possible changement de temps en février

Le mois de janvier se termine avec des températures bien hivernales, accompagnées d'un vent souvent présent et qui renforce accentu ce ressenti parfois glacial. Pour autant, les quinze premiers jours de janvier exceptionnellement doux contrebalancent totalement...

28 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite

Fortes gelées attendues entre dimanche et...

Nous sommes en cette fin de semaine au paroxysme du flux d'Est qui s'est installé ces derniers jours sur la France. En effet, un drain continental est installé entre les Balkans et la Méditerranée, drainant de l'air très froid. Le minimum dépressionnaire...

27 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite

Une fin janvier froide avec de fortes gelées

L'hiver se poursuit en cette fin janvier 2023. Nous sommes actuellement sous l'influence d'une goutte froide centrée entre l'Italie et la Croatie, qui pilote un flux d'Est continental jusqu'à la France, dont les régions Méditerranéennes. L'anticyclone...

26 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite

Le froid va s'intensifier ce week-end

Nous venons de connaître notre huitième journée consécutive avec des températures inférieures aux normales de saison. Si ce coup de froid est loin d'être exceptionnel, nous ne pouvons que l'apprécier dans ce contexte de réchauffement...

25 janv. 2023 à 18:00

Lire la suite