Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois d'octobre

Nous entamons la dernière décade de septembre. Si on analyse ce premier mois de l'automne météorologique, du moins une grande partie du mois, il fut assez classique. Toutefois, les températures ont été remarquablement douces voire chaudes la première moitié de septembre avec souvent des températures 3 à 6°C au-dessus des moyennes. Depuis le 17 septembre, une baisse s'est opérée avec le retour de conditions plus fraîches voire dans les moyennes de saison. Cela pourrait se maintenir plus ou moins pour la fin du mois pour faire baisser la moyenne des températures encore bien au-dessus des moyennes à l'échelle du mois.

Concernant les pluies, elles sont restées très hétérogènes. Si localement des orages fort ont apporté d'abondantes pluies, la sécheresse persiste sur d'autres secteurs notamment la moitié Ouest de la région, nettement moins concernée par les précipitations et orages. La catastrophe promise par de nombreux organismes (au vu de la mer chaude et de l'été caniculaire) n'a pas eu lieu et tant mieux. Cela démontre encore que la température de la mer n'est en aucun cas un facteur déterminant. La saison des épisodes méditerranéens/cévenols est loin d'être finie mais l'énergie accumulée durant l'été n'est plus d'actualités et un éventuel épisode pluvieux ne pourra pas être rattaché à l'été caniculaire. Analysons maintenant les tendances pour notre mois d'octobre.

Carte : Tropicaltidbits

Que peut-on tirer de la carte ci-dessus ? Pour simplifier son analyse, plus nous allons vers la couleur rose/orange et plus il est probable d'avoir des hautes pressions. A l'inverse, une couleur neutre (blanc) et surtout bleue signifie que les basses pressions seront récurrentes. Ainsi sur l'ensemble du mois d'octobre, on remarque des hautes pressions qui auraient tendance à reculer le Sud de la Méditerranée mais aussi le Sud de l'Atlantique. A l'inverse, un signal de basses pressions apparait sur une partie de l'Europe du Nord jusqu'à une grande partie de la France.

C'est un signal qui est présent sur les modèles saisonniers depuis maintenant quelques temps. Ce mois d'octobre pourrait donc être dominé par de nombreuses dépressions se succédant. En soit, c'est une situation très banale pour un mois automnal. Si cela se confirme, ce serait une très bonne nouvelle concernant les précipitations qui pourraient être nombreuses sur la majorité du pays.

Carte : Tropicaltidbits

En vert sur la carte ci-dessus, il s'agit de l'anomalie positive de précipitations. Plus concrètement, cela confirme le signal pluvieux durant ce mois d'octobre. Il ne faut pas prendre au pied de la lettre les secteurs. De manière générale, le temps pourrait bien être humide sur l'ensemble de la France. Cela dépendra précisément de la trajectoire des dépressions. Si une goutte froide venait à glisser vers la Méditerranée, nous aurions de la pluie sur notre région mais la suivante pourrait bien passer sur le Nord de l'Atlantique avec des pluies sur l'Ouest et le Nord du pays.

Nous espérons sincèrement que ce signal se confirme car toute la France a bien besoin d'eau. Pour les températures, la tendance est moins nette. Elles pourraient fluctuer avec un peu de douceur à l'avant des perturbations et des périodes plus fraîches à l'arrière. Au final, le mois d'octobre pourrait se situer autour des moyennes de saison. En tout cas, pour l'instant, pas de grosse douceur en vue. Ces tendances restent des tendances, nous le rappelons. Elles peuvent rapidement évoluer dans un sens comme dans l'autre. Toutefois, les différents paramètres vont dans le sens d'un mois d'octobre bien classique avec souvent de la pluie et des températures changeantes voire potentiellement fraîches (voir carte ci-dessous).

Carte : Tropicaltidbits

Partager sur