Prévisions & Suivi en temps réel

La météo de votre semaine

Après les pluies de ces dernières quarante huit heures, le temps s'assèche. Il ne sera pas totalement sec car les pressions vont rester dépressionnaire sur le pays. En effet, un changement de temps se met en place et devrait nous concerner tout au long de la semaine qui se profile. L'anticyclone ne va pas parvenir à se rapprocher, restant bien fixé sur l'Atlantique. Dans le même temps, un complexe dépressionnaire va glisser de l'Islande vers l'Allemagne amenant avec lui de l'air froid.

Notre pays se situera au carrefour de ces deux influences. Étant donné le placement de ces centres d'actions, c'est un flux de Nord-Ouest dépressionnaire qui va se mettre en place. Cela va souvent couper la région en deux entre une partie soumise à l'influence des perturbations et une autre partie plus épargnée.

Carte : Météociel

Ci-dessus, il s'agit des cumuls de pluie prévus d'ici jeudi matin. On remarque bien les précipitations sur la Lozère, l'Aveyron, le Tarn ou encore l'intérieur de l'Aude. Ces pluies se feront souvent sous la forme d'averses poussées par le vent. Sur les plaines et littoraux, l'humidité sera nettement moins présente. Quelques petites averses pourront déborder des reliefs mais très souvent, les perturbations arriveront atténuées.

Vous l'aurez compris, concernant l'ex Languedoc-Roussillon, seule la Lozère pourra tirer son épingle du jeu concernant la pluie. Ailleurs, cela restera anecdotique. Ce flux de Nord-Ouest sera aussi synonyme de vent sur la région, surtout dans le domaine de la tramontane. La journée de mardi semble être la journée la plus ventée de la semaine avec des rafales qui pourront atteindre 100 km/h.

Carte : Météociel

Ce vent limitera la hausse tout comme la baisse des températures sur nos plaines. La fraîcheur sera bien présente en Lozère. Ailleurs, pas de réelle fraicheur ni de chaleur en prévision avec des maximales qui seront souvent comprises entre 20 et 23°C, voire davantage par endroits. En soit, c'est une semaine très classique pour un mois automnal. Ne nous plaignons pas de la normalité après ces mois estivaux complètement hors normes.

Partager sur